J’ai toujours pensé que parmi les pires métiers du monde, celui de dentiste devait figurer en tête de liste. Vos patients prennent rendez-vous car ils souffrent, et beaucoup d’entre eux ont peur du dentiste, tant pour l’inconfort anticipé que la facture qui viendra avec la visite. En plus, ce que vous soignez n’est ni beau ni ne sent bon, et vous effectuez des tâches routinières jour après jour… Et un jour, voilà que je rencontre ce dentiste doté d’une passion hors du commun. Au-delà des dents, des gencives et des mâchoires, cet homme sait à quel point il œuvre à la santé globale de ses patients. Il pourrait simplement se contenter de soigner leurs dents mais il choisit plutôt de faire une différence dans leur vie en les éduquant et en les engageant profondément envers leur santé. Il en retire une grande satisfaction. Sa passion devient alors si communicative! À tel point que moi, qui avais une relation amour-haine envers mes dents, j’en prends maintenant un grand soin et j’ai une santé buccodentaire impeccable, ce que mes proches confirmeront relever du vrai miracle.

Quand on y pense, il y a tant de métiers ou de rôles qui sont ingrats d’une façon ou d’une autre. Rien qui ne nous apporte bonheur et satisfaction. Et pourtant, il suffit de voir plus grand et plus loin pour se rendre compte que ce n’est qu’une question de perspective et d’engagement. Peut-être connaissez-vous l’histoire des trois tailleurs de pierres du Moyen-Âge? Le premier a l’air vraiment malheureux. Le deuxième ne semble ni heureux ni malheureux. Quant au troisième, il a l’air franchement heureux. Lorsqu’on leur demande ce qu’ils font pour gagner leur vie, le premier répond amèrement: « Je taille des pierres, car trimer dur est tout ce que je peux faire en cette vie ». Le deuxième répond sur un ton neutre: « Je taille des pierres pour nourrir ma famille. C’est un métier comme un autre ». Quant au troisième, il répond avec un grand sourire aux lèvres: « Je taille des pierres pour bâtir la nouvelle cathédrale. Ainsi, je laisserai ma trace pour les siècles à venir ».

Mon dentiste n’est pas le seul passionné à avoir croisé ma route. Il y a aussi des mères, des étudiants, des mécaniciens, des cuisinières, des directeurs, des enseignants, des vétérinaires, des animateurs scouts… Tous avaient ce même élan du cœur à vouloir apporter au monde le meilleur d’eux-mêmes. Cela me touche tellement. Je n’ai alors qu’une seule envie: devenir tout aussi passionnée qu’eux, dans tout ce que je fais, et en récolter le bonheur inévitable qui vient avec! Alors, même quand je fais des tâches plutôt ennuyeuses, je m’efforce de changer ma perspective et de trouver un angle passionnant à ce que je fais.

Et vous, quelle est cette passion qui vous anime?

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?