gestion pour les forces

Depuis que nous avons commencé à recruter des employés chez Bonheur en vrac, nous avons naturellement été portés vers un type de gestion positive et ouverte. Par la suite, nous avons rencontré la coach Lyne Leclerc qui nous a introduit au concept de la gestion par les forces grâce au test Strengths Finder. C’est à ce moment-là que nous nous sommes dit : « Wow, c’est exactement ce que l’on veut pour notre entreprise! »

Le Clifton Strengths Finder est un test psychométrique développé par le Gallup Strengths Center. Ce test permet d’identifier chez une personne ses 5 plus grandes forces parmi 34 possibles.

Nous proposons désormais ce test à chaque nouveau membre de l’équipe. Ceci nous permet d’obtenir un portrait très instructif du groupe. Comme les 34 forces sont divisées en 4 grandes catégories, il est très facile d’identifier quels talents nous devons aller chercher pour compléter notre équipe.

Dans notre cas chez Bonheur en vrac, nous avions une TRÈS forte concentration dans les groupes réflexion et relation. Et chose très amusante et assez rare, Geneviève et moi, avons 3 de nos 5 forces en commun : les forces Stratégique, Relationnel et Individualisation. Et également 6 de nos 10 plus grandes forces en commun. Pas étonnant que plusieurs personnes nous voient parfois comme un genre de dragon (gentil) à deux têtes! Bref, nous avions donc pris conscience qu’il était nécessaire de recruter des talents précis pour complémenter l’équipe pour le bien de l’entreprise.

Combinaison des talents

En tant que gestionnaires, nous avons appris à combiner les forces des membres de notre équipe afin d’assurer notre complémentarité. Cette espèce de recette unique de combinaison des talents nous a permis de mieux nous connaitre en tant qu’équipe et de mieux la coordonner.

Par exemple, quelqu’un qui a une force Futuriste très développée a un besoin impératif de comprendre le but et le contexte d’une tâche pour pouvoir l’effectuer. Pour quelqu’un pour qui a peu de futuriste dans son profil, ce surplus d’information peut être difficile à gérer et engendrer des frustrations lorsque nous essayons de déléguer.

Pour chaque personne avec qui on travaille, on connait donc les points sensibles à respecter et l’on s’efforce au mieux d’y répondre.

Écouter

Dans notre entreprise, notre gestion va bien au-delà de l’utilisation des 5 forces. On a remarqué avec les années qu’on faisait les choses assez différemment des autres… et que le résultat était très bon!

Tout d’abord, je rencontre tous les membres de l’équipe deux fois par année dans une rencontre de bonheur au travail. Cette rencontre permet de discuter ouvertement de ce qui va bien et moins bien POUR L’EMPLOYÉ. Cette réunion n’est pas la place pour parler des choses à corriger chez la personne. Ce volet-là est plutôt géré au quotidien.

Lors de ces réunions, je pose quatre questions :

  • Comment ça va au niveau de l’horaire de travail, la charge, le type de tâche, les relations avec nous et les autres membres de l’équipe?
  • Comment te vois-tu dans l’avenir (avec et sans nous)?
  • Est-ce que tu ressens un manque pour être parfaitement bien dans ton travail?
  • Est-ce que tu vois quelque chose à améliorer pour te sentir au mieux dans ton travail?

C’est incroyable ce qui peut ressortir de chacune de ces réunions! C’est ainsi qu’on a su qu’une personne n’aimait pas tel travail, qu’elle aurait plutôt envie de faire telle autre tâche et qu’elle aimerait apprendre davantage.

Gestion positive

Le point central de tout cela, c’est d’essayer autant que possible que chaque personne qui travaille avec nous fasse uniquement le travail pour lequel :

  1. Elle se sent épanouie et heureuse en le faisant. Qu’elle s’y amuse!
  2. Elle est douée et souhaite continuer à se perfectionner pour devenir encore meilleure.

C’est pour cette raison que les descriptions de tâches chez Bonheur en vrac sont en perpétuelle évolution! On essaie de garder les gens au centre de leur bonheur et de leur expertise. En d’autres mots, sur leur X le plus précisément possible. Et même si une personne pose sa candidature pour un poste, donc choisit sciemment un travail, ça ne signifie pas que ce soit LE travail idéal pour elle. Nous nous gardons donc la flexibilité de faire évoluer la nature de son poste.

Ainsi, nous avons rarement à « corriger » ou « reprocher » des choses à nos employés. En restant dans les forces de chaque personne, nous réussissons à faire en sorte que l’esprit général soit positif (même si tout n’est pas tout le temps rose évidemment). Il s’ensuit une plus grande mobilisation et une meilleure performance de tous.

Et du point de vue des employés…

C’est bien beau tout ça, mais si c’était seulement une lubie d’entrepreneur ?

Il semble que ce type de gestion soit bien reçu et perçu chez les gens qui travaillent avec nous. Voici le témoignage de Pauline, qui travaille chez Bonheur en vrac depuis près de 3 ans.

« Avec la gestion par les forces, on se sent valorisé et respecté. Chacun des membres de l’équipe chez Bonheur en vrac n’est pas cantonné dans un poste déterminé, mais nous avons la possibilité d’arborer plusieurs chapeaux. En étant responsables au quotidien de tâches pour lesquelles nous sommes doués parce qu’elles sont reliées à nos forces, nous prenons forcément beaucoup de plaisir dans notre travail.

C’est comme un cercle positif : on est bon dans un domaine, on y prend du plaisir, on reconnaît notre valeur ajoutée et l’on a envie de s’améliorer encore plus et devenir excellent. C’est très motivant!

Nous nous sentons écoutés aussi. Nous savons que s’il y a quelque chose qui ne va pas, que ce soit pour l’horaire ou la nature des tâches, notre employeur et nous allons chercher une solution ensemble.

C’est sûr qu’il y a toujours des choses que nous aimons moins faire, des tâches pour lesquelles on prend moins de plaisir, mais elles sont finalement noyées dans le reste des tâches pour lesquelles on prend beaucoup de plaisir.

Finalement, ce qui est important pour moi (Pauline), c’est qu’on se lève le matin en étant content d’aller travailler, parce qu’on aime ce qu’on fait. Et comme on prend du plaisir, on a aussi cette volonté de s’impliquer, de s’investir plus dans notre travail et pour l’entreprise. »

Co-fondatrice de Bonheur en vrac, Marie-Josée assure la direction générale de l’entreprise ainsi que le rôle d’éditrice en chef. Ayant travaillé 10 ans pour le magazine Protégez-Vous où elle a fait de nombreuses évaluations scientifiques de produits de consommation, elle a acquis une riche expérience communicationnelle complétée par des certifications en marketing d’attraction. Elle est également spécialiste de gestion de qualité et de processus (normes ISO), ayant assuré le poste de directrice qualité pour un laboratoire de tests. Grâce à ses expériences, autant scientifique que communicationnelle dans divers médias, et aussi par son approche pragmatique découlant de sa formation en ingénierie, Marie-Josée rend accessibles et concrets des sujets complexes qui touchent le bien-être, la consommation responsable, le marketing web et les enjeux du bonheur en famille et en tant que chef de microentreprise.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?